Review Light Seer’s Tarot

FICHE TECHNIQUE
Nom : Light Seer’s Tarot
Auteur : Chris Anne
Editeur : Hay House Inc
Tradition : Tarot Rider-Waite-Smith
Emballage : Boîte cloche rigide / 12.5 x 8.1 x 5 cm
Jeu : 78 cartes / Satinées, mattes / 12 cm x 7 cm
Taille : grande
Manuel : Livret de 128 pages en N&B
Endroit/Envers : Oui, le dos des cartes est réversible
Inversion 8/11 : Oui
Univers : Contemporain
Utilisation : Prédiction , Développement personnel
alternative

Le matériel

Le matériel

Le jeu n'est pas livré dans un coffret, il est contenu dans une boîte cloche au carton très épais. Un petit livret se glisse à l'intérieur de la boîte. Les cartes sont d'une épaisseur normale pour un produit "mass-market". Avec 12 centimètres de hauteur, les cartes sont plutôt grandes, il peut être difficile pour une personne avec des petites mains de brasser le jeu à l'horizontal, dans pareil cas, le brassage des cartes à la verticale s'imposera.

L'auteure

Chris-Anne Donnelly reste discrète sur son travail et ses productions. Nous savons seulement qu'elle a créé le "Sacred Creators Oracle", le "Light Seer's tarot" mais aussi le "Muse tarot" plus récemment. Elle dirige une société de design graphique. C'est tout ce que l'on sait d'elle, d'ailleurs son nom de famille n'apparaît même pas sur ses jeux, puisque qu'elle les signe de son prénom seul.

Le livret

Le livret

La taille du livret et sa police sont assez petites, il n'est donc pas des plus confortables de le tenir en main et de le lire. Ceci dit, il s'incorpore parfaitement dans la petite boîte du jeu, le rendant facilement transportable.

Ce que j'apprécie réellement avec ce livret est que le niveau d'anglais reste très accessible pour des personnes ne parlant pas couramment cette langue. Il faut certes savoir lire l'anglais, mais j'ai l'habitude de lire des livrets avec un niveau d'anglais plus élevé. Un français peut parfaitement acheter ce tarot dans sa langue d'origine.

A noter qu'une édition française existe depuis peu chez Amethyste-Jatb.

Le livret 1ère partie : Arcanes et Tirages

Le livret 1ère partie : Arcanes et Tirages

Dans la première partie de son livret, l'auteure explique ce qu'est l'Arcane Majeur et l'Arcane Mineur. Elle reprend les 4 suites du RWS, les Pentacles, les Bâtons, les Epées et les Coupes. L'association avec les 4 Elements, Terre, Feu, Air et Eau respecte le standard de l'astrologie, ce qui n'est pas systématique chez les créateurs de la tradition RWS. Puis Chris-Anne nous parle de lire les cartes à l'endroit et à l'envers et évoque plusieurs pistes d'interprétation. Ensuite elle invite le lecteur à tirer 2 cartes : "une carte lumineuse" et "une carte obscure" qui représente sa relation avec le tarot, ce qui l'inspire et ce qui le rend inconfortable en lui. Enfin elle conseille de tenir à jour un journal de ses tirages, ce qui me semble en effet important.

Chris-Anne présente ensuite 5 tirages. Le premier est l'habituel, tirage du jour en une carte. Le deuxième est le tirage "Lumière et Ombre" en deux cartes. Nous avons ensuite les 3 tirages "faiseur de lumière", "l'appel de l'amour", "joie de l'âme", respectivement en 3, 4 et 3 cartes. Particularité : L'auteure précise un sens endroit et envers pour chaque emplacement (sens qui n'est donc pas déterminé quand on tire la carte). Chaque emplacement est précisé par une simple question, aucune autre explication n'est donné, ni aucun exemple. Le pur débutant peut être démuni de ces très courtes explications.

Le livret 2ème partie : Présentation des cartes

Chaque carte du jeu est traité en 2 pages qu'il s'agisse de l'Arcane Majeur ou Mineur. Les textes sont déjà courts, un complément d'explication pour l'Arcane Majeur aurait été bienvenu.

Chaque carte est présentée de la même manière : Une petite image de la carte en N&B vraiment lisible (on est habitué à beaucoup moins lisible). Vient ensuite une suite de mots clé pour la signification "à l'endroit", de même des mots clés pour la signification "à l'envers". Un texte décrit ensuite la carte. L'auteure explique peu ou pas du tout ses choix artistiques et livre avant tout une interprétation psychologique de la carte. En cela, l'auteure confirme la tendance actuelle : la production de tarot pour un usage de développement personnel (et non prédictif). Enfin, une phrase clé en gros caractères termine la description de la carte.

A noter l'existence du site officiel du tarot : lightseerstarot.com qui délivre des explications complémentaires pour chacune des cartes, ainsi qu'une série de questions destinées à nous aider à trouver des interprétations aux tirages. Le site web est conçu pour être consulté depuis un téléphone portable, ce qui permettrait de ne pas avoir à utiliser le livret pendant une lecture de tirage. J'apprécie vraiment cette initiative.

Un tarot très féminin

Un tarot très féminin

L'auteure a produit un tarot très féminin. Je n'ai naturellement rien contre, mais le lecteur doit être averti que certains personnages habituellement incarnés sous les traits d'un homme dans la tradition RWS (et même dans la tradition Tarot de Marseille) sont ici représentés par une femme, par exemple : LE FOU, L'ERMITE, LE PENDU, LE SOLEIL, LE JUGEMENT. Enfin, dans l'Arcane Mineur, le CHEVALIER DE BATONS est représenté sous les traits d'une femme. Mais l'inverse est vrai puisque TEMPERANCE est représenté par un homme. Là encore, nous devons avoir le respect des choix de l'auteure, je regrette simplement qu'elle ne justifie pas ces choix afin de donner tout leur sens.

Les cartes que j'aime

9 - L'hermite

Les cartes que j'aime

J'apprécie cette image plutôt inhabituelle de l'HERMITE. La lanterne reste présente et un chemin sinueux monte vers les hauteurs. La nécessité du chemin à arpenter est donc bel et bien rappelé même si le personnage est lui statique, assis en tailleur. J'aime vraiment l'idée que le personnage flotte dans le vide et regarde un horizon lointain aussi intemporel et vide que l'horizon de l'océan. Cette image nous renvoie à notre profondeur intérieure, et une approche Zen de notre moi, constitué d'une forme (notre individualité) et d'un fond (une vacuité). Notre lumière intérieure (soulignée dans l'image par une lumière émanant du personnage) nous amène à une conscience apaisée car épurée de toute émotion. Cette image nous propose une sorte de présence méditative comme incarnation possible de L'HERMITE.

15 - Le Diable

15 - Le Diable

J'aime la carte LE DIABLE car elle m'apparaît bien plus concrète et explicite que la représentation plutôt terrible dans le RWS ou le Marseille, où l'on voit une créature démoniaque et deux personnage, mi humain, mi animal. L'auteure avait bien remarqué sur la représentation originale que les 2 personnages ont la corde au cou, liés par un pacte inavouable au diable. Ici, Chris-Anne représente un diable aux traits plutôt flatteurs (bel homme) qui au bout de ses doigts tire les ficelles d'une marionnette humaine. Il me semble que nous avons là une évocation moderne de ce que nous pouvons vivre dans une situation d'emprise. La manipulation de la part de gens mal intentionnés mais qui d'apparence veulent notre bien. Le désarroi de se sentir lié (enchaîné) à une situation que nous subissons et dont nous n'arrivons pas à nous extraire. Je trouve que l'auteure a peint une représentation convaincante de l'aliénation, thème principal de la carte.

6 de Coupes

6 de Coupes

Cette carte est pleine de nostalgie. Les créateurs reprennent souvent la scène des deux enfants, évoquant le souvenir d'enfance. Ici, l'auteure a préféré dessiner un homme avec son chien, le maître s'imaginant la même scène mais avec un enfant et un chiot. Une véritable tendresse et douceur se dégage de cette image.

10 de Pentacles

10 de Pentacles

Nous avons ici une scène de vie pleine de modernité, avec des personnages aux habits actuels, 3 enfants qui font une ronde, tandis qu'une jeune fille danse entre ses deux parents (on imagine). Un chien allongé est présent, s'ajoutant au caractère familial de la scène. C'est une belle évocation de la réalisation matérielle. Je regrette simplement la présence de l'arbre des Séphirot dans la partie supérieure de l'image. Je trouve que ce symbole n'ajoute rien à la signification de la carte, au pire il en compliquerait inutilement le symbolisme.

Page d'Epées

Page d'Epées

Je trouve très bonne la représentation de ce valet d'Epée qui conçoit et emporte avec elle ses idées, idées représentées sous la forme d'ampoules flottant au dessus de sa tête. L'image est parlante avec des symboles modernes compréhensibles par tous.

Les cartes que j'aime moins

Un mélange envahissant de symboles, toutes traditions confondues

Le lecteur doit être averti de la présence de nombreux symboles traditionnels voir ésotériques sur les cartes. Tout y passe, de l'usage des runes nordiques, du triskel celtique, de la fleur de vie, en passant par l'arbre de vie (ou Séphirot) de la Kabbale, jusqu'à des symboles graphiques modernes, voir des figures fractales. Certes, dans notre monde si ouvert, avec un tel brassage multi-culturel, on ne s'étonne plus de trouver un tel mélange de références. Mais cela fait-il sens ? En vérité, j'ai surtout l'impression que cela fait joli dans les images... Je ne suis pas convaincu que l'auteure ait employé tous ces symboles dans leur sens premier et véritable. Cherchant sans doute un cachet d'authenticité, et voulant marier l'ancien et le moderne, l'auteure a cru bon de dessiner des scènes de vies résolument modernes et d'y intégrer des symboles comme autant de rappels à des traditions anciennes ou spirituelles. Si graphiquement cela participe sans nul doute à la beauté des images, je ne suis pas certain que cela ajoute un sens profond à ces mêmes images.

0 - Le Fou

0 - Le Fou

LE FOU / THE FOOL représente l'électron libre, celui qui n'a ni norme, ni convention, ni habitude. Dans le RWS, le personnage se dirige vers le bord d'une falaise, signifiant un danger imminent, peut-être celui de se perdre dans le vide, en l'absence de tout repère, de tout cadre, livré à lui-même. Dans son tarot, Chris-Anne ne fait plus un danger de ce gouffre, mais une destination vers ou dans lequel on s'abandonne, on se laisse aller. Je ne suis déjà pas certain que la vision de Waite était opportune, en remplaçant l'horizon vide par une falaise, certes bien plus concrète qu'un avenir inconnu, mais aussi installant un risque là ou il n'y en avait pas. Pour Chris-Anne, risque il n'y en a pas de se jeter dans le grand vide, au contraire il faut s'y jeter. Mais ce lâcher-prise, est-il réellement l'objectif du FOU ? Non je ne crois pas. Le lâcher-prise est selon moi bien plus incarné par LE PENDU, retenu par sa corde, qu'il l'empêche de tomber, ou par les enfants du SOLEIL ; ou encore par la femme du MONDE célébrant la joie de vie et de la liberté débarrassés des liens que l'on peut encore voir chez LE PENDU ou LE DIABLE. LE FOU / THE FOOL ne représente pas le fait que l'on lâche prise sur notre environnement, que l'on arrête de le saisir (ou de vouloir le saisir), mais le contraire, c'est à dire que notre environnement n'a aucune prise sur nous. Le FOU / THE FOOL nous montre comment être insaisissable, à l'opposé de la vision du lâcher-pris de Chris-Anne.

3 - L'impératrice

3 - L'impératrice

La femme enceinte de la terre est sans nul doute une image touchante et pleine de tendresse. Cependant la signification du chiffre 3 et le symbolisme de l'impératrice ne font nullement de cette carte, une incarnation possible pour la maternité. Mais en chiffre 2, la Papesse OUI, est définitivement une incarnation de la maternité. Mais je comprends bien à quel point il peut être subversif de montrer LA PAPESSE / LA GRANDE PRÊTRESSE enceinte. Et pourtant, le chiffre 2 évoque la fusion, l'association, l'union, l'accumulation, la gestation. La PAPESSE / LA GRANDE PRÊTRESSE incarne le repli, l'étude, l'incubation de la connaissance, du savoir-être, bref la maternité au sens très large du terme. Tandis que le chiffre 3 représente la concrétisation de ce savoir, de ce qui a été accumulé pendant une période, l'émergence et l'expression de ce qui a été appris et conçu. L'IMPERATRICE incarne avant tout la femme bienfaitrice et généreuse, et non pas la mère enceinte. Selon moi, L'IMPERATRICE devrait être représentée avec un nourrisson dans les bras ou tenant la main d'un enfant.

8 - Force

8 - Force

J'aime dans cette image, l'idée que la femme ait pu totalement intégrer sa fureur sauvage et faire corps avec la bête qui est en elle, au point que son visage soit désormais mi-humain, mi-lion. L'idée est séduisante. Par contre, le bras nonchalant posé sur sa tête dénote d'une attitude détendue que me convainc beaucoup moins. En effet, il s'agit ici de faire corps avec ses démons intérieurs. Se confronter à ses propres pulsions et névroses, demande courage, discipline, persévérance pour en guérir. Ce n'est pas sans raison que cette carte s'appelle FORCE. De même l'agneau évoque certainement une part d'innocence et de fraîcheur gagnée après cette épreuve ou évolution intérieure. Mais sur le chemin spirituel raconté par le tarot, nous venons seulement de commencer à faire la paix avec nous-même, nous avons fait un premier pas vers l'acceptation de nous-même, significatif certes, mais c'est seulement un premier pas. L'innocence et la juvénilité des sentiments ne seront que pleinement exprimées par LE SOLEIL. Selon moi, cet agneau est bien vite arrivé, LE PENDU qui vient juste après le ligotera et LA MORT le coupera en morceaux. L'agneau sera-t-il armé pour affronter les épreuves à venir ?

16 - La Tour

16 - La Tour

Les allégories de l'Arcane Majeur sont censées être riche en symbolisme. Il est toujours délicat de se servir d'animaux, qui portent des significations plus vastes, plus flous. Ici, je ne suis pas certain que l'auteure s'en sorte au mieux avec cet écureuil. D'ailleurs pourquoi utiliser des personnages humains sur toutes les cartes de l'Arcane Majeur sauf sur LA TOUR. Pourquoi LA TOUR ne mériterait pas d'être représentée avec un ou des personnages humains ? Certes l'écureuil semble surpris par l'éclair. Mais il est tout de même à l'abri sous ce qui semble être un tronc ou une motte de terre. Où est la rupture, la perte de repère, le renversement de situation ? Dans le texte d'explication, l'auteure évoque bien la perte d'anciennes valeurs, de devoir prendre la mesure d'une nouvelle situation qui s'installe. Mais Chris-Anne se projette énormément dans une image qui ne me semble pas assez parlante, et elle met beaucoup de questions dans la tête d'un pauvre écureuil.

8 de Bâtons

8 de Bâtons

L'auteure a rénové la représentation classique de l'Arcane Mineure avec des scènes modernes et des symboles modernes. Je suis surpris et presque déçu, qu'elle n'ait rien tenté de spécial pour le fameux 8 de bâtons, qui du coup reste très classique dans son approche. Pourquoi mettre de l'originalité dans certaines cartes qui n'en demandaient pas forcément (car les cartes originales du RWS sont suffisamment éloquentes), et ne pas laisser sa créativité parler pour les cartes probablement les moins réussies du RWS comme le 8 de bâtons ?

3 d'Epées

3 d'Epées

Ceci est une remarque que je pourrais faire pour l'ensemble des tarots Rider-Waite-Smith. Mais il me semble que c'est particulièrement flagrant dans ce tarot. Chris-Anne établit clairement que l'enseigne des Epées associé à l'élément Air parle d'intelligence, d'idées et de la manière dont nous communiquons. Ce à quoi j'adhère totalement. Le fameux 3 d'Epées, nous montre un coeur brisé, fendu, transpercé par des épées, une scène nous évoquant davantage une émotion de l'ordre du désarroi, de la colère, de la souffrance morale. Une souffrance qui tient davantage de l'Elément Eau (en relation avec les émotions et les sentiments). Et dans ce tarot, la scène est parlante puisque nous voyons une femme criant sa souffrance (rien à avoir avec l'intellect ou la communication). Cette représentation ne devrait donc pas être plutôt celle du 3 de coupes ?

GALERIE
Soyez libre de
télécharger la galerie complète

Mon avis sur Light Seer’s Tarot

Les qualités premières de ce tarot sont avant tout graphiques. L'auteure a produit ses images avec une palette de couleurs très harmonieuses et lumineuses. Ce jeu de cartes avec ses scènes de vie modernes est certainement très beau à regarder. Sur cet aspect le travail est indiscutablement réussi.

Quand au symbolisme du tarot, l'auteure a bel et bien renouvelé le genre du RWS surtout sur l'Arcane Mineur avec des scènes de vies plus parlantes, même concernant les cartes de cour. Au niveau de l'Arcane Majeur, Chris-Anne a fait preuve d'originalité c'est indéniable, cependant j'ai du mal à adhérer à de nombreuses cartes car je ne me retrouve pas dans le symbolisme employé, ou je le trouve trop simple. C'est là une perception personnelle, nul doute que d'autres lecteurs pourront se sentir davantage concerné par la vision de l'auteure.

Le débutant pourra être séduit par ce tarot aux images actuelles et colorées. Il pourra trouver originale et convaincante l'approche de l'auteure. Cependant il pourra peut-être s'intéresser à des tarots plus traditionnels qui lui apporteront des significations plus riches et éprouvées.

Le pratiquant expérimenté pourra trouver dans ce jeu, un véritable esprit de douceur et une ambiance lumineuse. Il utilisera ce tarot avec des consultants craintifs ou jeunes, dont des images plus traditionnels voir médiévales (comme le Tarot de Marseille) pourraient rebuter voir effrayer.

"Moderne et beau" Tweet
TYPE D'UTILISATION
  • Prédiction
  • Développement personnel
POUR
  • Couleurs harmonieuses et lumineuses
  • Scènes de vie modernes
CONTRE
  • Symbolique (trop ?) épurée
NOTES QUALITE MATERIEL
3
/5
Qualité
Emballage
3
/5
Qualité
cartes
5
/5
Note
Artistique
NOTES FACILITE INTERPRETATION
2
/5
Richesse
symbolisme
3
/5
Lisibilité
des cartes
3
/5
Niveau de
Structure
NOTES FACILITE USAGE
4
/5
Facilité
d'utilisation
4
/5
Accessible
aux enfants
2
/5
Intérêt pour
l'étude
NOTE GLOBALE
3.2 / 5
OU LE TROUVER ?

Commentaires